Projet Réalité Augmentée

Dans ce projet, l’objectif était de découvrir un système de réalité augmenté, et de développer une application avec celui-ci, le tout en un jour. Différents périphériques étaient proposés :

  • Smartphone avec Tango
  • Casque Microsoft Hololens
  • Casque HTC-Vive Pro avec manettes
  • Arcore et Vuforia

Avec mon groupe, nous avons travaillé avec le HTC-Vive Pro. Ce modèle bénéficie d’une meilleur résolution que son prédécesseur (1 440 x 1 600 px contre 1 080 x 1 200 px précédemment), un casque audio intégré, ainsi que deux caméras frontales, permettant d’observer le monde réel.

Pour utiliser les caméras frontales, nous avons utilisé le plugin SRWorks, une Beta disponible en accès anticipé. Le plugin fournie des scènes de démo, exposant les différentes fonctionnalités de celui-ci.

Avec ce plugin, il est possible de scanner le monde réel, via les caméras frontales, et de le sauvegarder en tant que modèle 3D texturé.

Dans notre application de RA, nous avons recherché à mêler réel et virtuel. Le monde réel est celui que l’utilisateur perçoit directement, au travers des caméras frontales. Le monde virtuel est le monde que nous avons scannés auparavant.

Scan de l’espace autour de l’utilisateur (monde virtuel)

Les deux mondes se ressemblent, la pièce dans lequel il se trouve n’a pas changé. Mais, il remarquera que des objets ont été ajoutés/retirés dans la réalité et inversement. L’objectif est alors de discerner les différences entre les deux monde, et de retrouver l’objet que nous avons caché dans la réalité.

Pour faire le lien entre le monde réel et virtuel, nous avons créé une loupe. Quand l’utilisateur regarde au travers de celle-ci, il peut voir le monde virtuel.

A l’issu du projet, nous sommes parvenus à effectuer ce que nous souhaitions faire. L’application est fluide, l’utilisateur peut observer à la fois le monde réel et le monde virtuel sans latence. Cependant, la résolution des caméras frontales (480p) entache l’expérience utilisateur. Elles ne parviennent pas à retranscrire suffisamment la réalité pour que l’utilisateur ait l’impression de regarder depuis le réel. Aussi, les objets contenus dans le scan du monde réel ne sont pas toujours identifiables. Nous aurions pu utiliser une application de RA sur smartphone (ex : Tango) à la place, pour obtenir le monde virtuel.

L’intérêt de l’utilisation du Vive Pro est alors limité (pour le moment) pour la RA, contrairement à la RA sur smartphone qui utilise des caméras avec des résolutions plus fines.